L'âge d'or de la peinture anglaise
Compl. Titre  Musée du Luxembourg
Editeur   "Beaux-arts" éditions
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2019
Collation   1 vol. (65 p.)
Format   29 cm
indice Dewey   759.2
ISBN   979-10-204-0559-3
Prix   10 EUR
Langue Edition   français
Sujets   Peinture -- Grande-Bretagne -- 18e siècle
Peinture -- Grande-Bretagne -- 19e siècle
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
Bibliotheque 1781600027572 759.2 AGEDAdulte / AdultesDisponible
Résumé : La peinture britannique connaît son âge d'or entre 1760 et 1820 environ. L'excellence des artistes s'exprime alors surtout dans le portrait et le paysage, dont les grandes figures sont Sir Joshua Reynolds, Thomas Gainsborough, ou encore Turner. S'agissant du portrait, les artistes anglais renouvellent complètement ce genre au XVIIIe siècle, tant dans l'exercice du grand portrait mondain que dans l'invention d'une formule originale, la Conversation Piece, dont Gainsborough est l'un des plus grands représentants. Tout aussi essentiel, l'apport britannique dans le domaine du paysage s'exprime notamment dans l'aquarelle et de l'étude peinte directement sur le motif. Bonington, Constable ou Turner dominent une génération d'artistes particulièrement doués, qui ont su exprimer un goût nouveau pour des paysages d'où émerge un sentiment plus spontané de la nature. Beaux Arts Éditions brosse un panorama de cet âge d'or en mettant en évidence son originalité et sa diversité. Depuis la création de la Royal Academy, avec des artistes comme Reynolds et Gainsborough, jusqu'au nouveau tournant qui s'amorce au début du XIXe siècle notamment avec Turner.
Notes : Publ. à l'occasion de l'exposition "L'âge d'or de la peinture anglaise : de Reynolds à Turner : chefs d'oeuvre de la Tate Britain", Paris, Musée du Luxembourg, 11 septembre 2019-16 février 2020

Notices Similaires